Coureur Je Te Connais

Nous voilà le 20 août, l'été va bientôt s'en aller que nous n'aurions pas eu d'épisode de chaleur intense. Tant mieux coureur et tant pis vacancier.

 

Il est venu le temps de reprendre le chemin des courses pédestres du coin, du potager français, de mon Lot et Garonne d'adoption. J'adore ces moments, une fois la ligne franchie, quand vous chante aux oreilles ce doux accent du sud-ouest. Je me sens revivre loin des grandes métropoles où l'être humain est appelé "main d'oeuvre", où le retour à la maison le soir se fait sous terre, où l'homme pressé est compressé dans une voiture appelée transport en commun. 

 

Dites moi franchement pensez vous que tous ces hommes et ces femmes ont tout en commun ? Certains diront oui parce que ce sont des hommes et femmes dans l'obligation de subsister dans une société où l'économie conditionne toutes les existences. J'y vois plutôt des êtres aussi différents les uns que les autres, des fonceurs, des patients, des inquiets, des intelligents, des vivants, des souffrants, des insensibles et des fragiles, quand ils sortent du boulot ils redeviennent uniques. J'apprends de vous, je m'inquiète pour vous, je suis heureux pour vous et je connais presque tout de vous. Courir peut vous apporter ce que la société vous prend et que votre famille vous offre, de la joie, de la confiance, de l'amitié et du soutien.

 

Je suis bien quand je suis au milieu de vous, au milieu de gens qui veulent se sentir vivre en tant qu'individu. Le coureur ne fait que réveiller en lui sont instinct de survie, fuir le prédateur, chasser sa proie, courir. Fatigué le soir, le coureur gagne un repos bien mérité, il n'est plus submergé par son stress professionnel, il est chez lui à l'abri du froid ou de la chaleur après les avoir affrontés. S'il a du mal à se projeter professionnellement, car à n'en pas douter la main d'oeuvre est périssable dans notre société, il a son marathon dans six mois, dans huit mois, ce truc au loin qui le garde éveillé, passionné, excité. 

 

Heureux qu'une nouvelle saison recommence, heureux de retrouver des personnes qui profitent de la vie, et merci coureur grâce à toi j'existe...

Commentaires: 1 (Discussion fermée)
  • #1

    Matt aka StCyrre (vendredi, 29 août 2014 17:43)

    Exactement ce que je ressens vis de la course et de son apport dans nos vies modernes bien réglées. Rien a dire de plus si ce n'est merci !

Entraînement et stage.

Running

Trail Running

Préparation Physique

Perte de poids